Le bruit monte-t-il ?

[Blog décalé] Le bruit monte-t-il ?

 

Le vrai du faux

Gamba-team-research

« Le bruit monte », vérité populaire, absolue et universelle ? Comme le ton dans une conversation ou la moutarde au nez. C’est un fait, nullement contesté ; il monte. Certes, mais tout comme il descend ou se promène à l’horizontale !

Soyons précis. La propagation acoustique nécessite une source et un milieu de propagation. La source émet a priori dans toutes les directions mais pas nécessairement de manière uniforme – on parle alors de directivité de la source. Cette directivité est d’ailleurs plus marquée dans les fréquences aiguës que dans les fréquences graves pour lesquelles on peut considérer que les sources sont quasi omnidirectionnelles (elles émettent à peu près la même quantité de bruit dans toutes les directions).

Ok, voilà pour la source.

Ensuite le milieu de propagation. Prenez une source de bruit et suspendez-la au-dessus du sol. Elle émettra selon son diagramme de directivité, donc selon le principe énoncé plus haut, dans toutes les directions. Maintenant posez-la au sol. Elle continuera à émettre dans toutes les directions mais, comme le sol se comporte comme un réflecteur, l’onde produite vers le sol repartira dans la direction opposée et donc oui, en apparence on peut dire que le bruit monte.

Mais alors le monsieur du 4ème étage qui se plaint du bruit des jeunes filles qui sortent de boite au petit matin et qui le dérangent davantage que ceux du rez-de-chaussée, aurait-il raison (« le bruit monte, c’est pour ça ») ? Le son qui voyage près du sol a davantage de chances de rencontrer des obstacles qui vont, dans une certaine mesure, contribuer à l’atténuer. Si on se situe en hauteur, la probabilité qu’il y ait des obstacles entre la source et soi-même est plus faible ; le son peut donc mieux se propager vers un point en surplomb.

Ah, donc le son monte !

OUI.

Mais de la même manière qu’il ne faut pas conclure qu’une grenouille à laquelle on a coupé les pattes devient sourde, il ne faut pas conclure sur la base de l’expérience du monsieur du 4ème que « le son ne descend pas ».

Dans un prochain article, nous aborderons la propagation du bruit à grande distance, c’est à dire quand plusieurs centaines de mètres séparent la source et le récepteur. Nous y verrons comment les conditions atmosphériques déterminent la manière dont le son va se propager et donc pourquoi ce qui n’est pas audible à certaines heures le devient à d’autres, y compris à très grande distance. Et entre autres, pourquoi le son descend parfois plus qu’il ne monte !

PRESTATIONS

NOUS DÉCOUVRIR

INFORMATIONS

COORDONNÉES

INSCRIPTION

Les équipes de Gamba sont à votre écoute. Envoyez-nous un message avec le formulaire ci-dessous ou appelez nous.

Les fondamentaux et l'optimisation de [Blog décalé] Le bruit monte-t-il ?

TARTIF
Prochaines sessions
Lieu de formation
Société *
Adresse *
Code postal *
Ville *
Téléphone *
Nom et prénom du responsable formation
E-mail du responsable formation *
Activité de l'entreprise *
Merci de nous indiquer par quel moyen vous avez connu notre centre
Précisions

Une question ? Gamba vous apporte la solution.

IDENTIFICATION