[INTERVIEW] Bastien MAUREY : nouveau responsable activité acoustique des salles

Notre nouveau responsable de l’activité « Salles de spectacles » nous raconte son parcours et les motivations de Gamba pour développer cette activité.

mer. 21 septembre 2022
Comment fonctionne l’activité acoustique des salles chez GAMBA ? Et quelles sont ses nouveautés ?

Avec le départ de mon prédécesseur, il nous faut montrer notre structuration et l’étendue de nos compétences techniques sur le sujet. Groupe GAMBA présente une équipe spécifique en acoustique des salles. Nous capitalisons notre savoir dans l’équipe et développons nos propres outils avec le support du service R&D. GROUPE GAMBA (serdB, Acouphen) est un bureau d’études qui réalise des missions d’acoustique des salles de spectacles depuis bientôt 50 ans.

Cette expertise est moins connue de nos partenaires à ce jour, mais c’est un savoir-faire fondateur qui se nourri de la globalité de nos compétences dans les autres domaines d’application.

Dans notre fonctionnement avec les partenaires de la maîtrise d’œuvre, nous possédons une appétence forte pour le travail en équipe. Sur les projets d’acoustique des salles, cette implication devient encore plus forte puisque l’acousticien participe plus profondément au projet, intervient beaucoup plus en amont. Dès les premières esquisses, puis, tout au long du processus de conception, nous participons au façonnage de la forme de la salle ou produisons des schémas de détail. Ces derniers points sont d’ailleurs fortement appréciés des partenaires car l’acousticien devient alors un co-concepteur à part entière.

Quel est ton parcours et comment en arrive-t-on à travailler dans le domaine de l’acoustique des salles de spectacles ?

En sortant du BAC, je voulais être ingénieur du son. Avant même de connaitre les phénomènes de propagation d’une onde sonore, je savais que je voulais travailler de près ou de loin dans le monde du spectacle.

En parallèle de mes études en acoustique, j’ai donc accumulé un certain nombre d’expériences autour de la scène. J’ai réalisé plusieurs expériences en studios d’enregistrements, en salle de spectacle (résidence et concert), dans des sociétés de prestation et location de matériel technique, mais aussi en théâtre et danse. J’ai même fait des lumières sur un spectacle de théâtre. Ces différentes expériences m’ont fait comprendre comment fonctionnent les salles, apprécier les différences subtilités des formes d’art et comprendre le fonctionnement des personnes qui y travaillent.

Qu’est-ce que ces expériences dans le monde du spectacle t’ont apporté dans ton métier d’acousticien. Qu’est-ce qu’on y apprend concrètement ?

Je me rappelle avoir sonorisé un concert durant lequel le bassiste a modifié les niveaux de son ampli entre les balances et le concert. Résultat : la première note de basse a explosé les oreilles des auditeurs … À ce moment tout le monde se retourne vers toi et mieux vaut être réactif, il faut donc des conditions acoustiques optimales pour pouvoir régler rapidement le problème.

Ce genre d’expérience m’a fait comprendre ce qu’est la sonorisation, comment lire une tranche de console, le traitement du signal depuis l’instrument jusqu’aux oreilles des spectateurs. La sonorisation de façade et de retours, l’interaction avec les artistes et une certaine compréhension des contraintes, les horaires sans limites, les difficultés et aussi les joies du spectacle vivant.

Je m’étale sur ces expériences mais elles sont, à mon avis, primordiales pour un acousticien qui co-conçoit une salle de spectacle. Dans le métier de niche des bureaux d’études acoustiques, le contact avec le terrain est relativement rare. Il est donc primordial que l’acousticien, qui imagine une salle, ait une connaissance du terrain, des spécificités techniques du monde du spectacle et des retours des utilisateurs.

Quel est ton cursus et quelles sont les études à faire pour exercer ton métier ?

En parallèle de ces expériences pro, j’ai réalisé un cursus universitaire à l’Université du Mans en acoustique jusqu’au BAC +4 sur de l’acoustique généraliste et enfin un BAC+5 spécialisé en acoustique des salles à l’université Pierre et Marie Curie PARIS VI. Je conseille d’ailleurs fortement les études en acoustiques pour tous les jeunes ayant un attrait pour les sciences. C’est un secteur porteur ouvrant sur de nombreuses possibilités, bien plus larges que l’acoustique des salles d’ailleurs.

Quels sont les projets à venir ou en cours spécifiques à l’acoustique des salles ?

Nous venons de livrer l’ARENA FUTUROSCOPE à Poitiers qui peut accueillir de grands événements sportifs et culturels. Les retours sont extrêmement positifs et l’acoustique du lieu est louée dans la presse.

Les projets importants en cours ou à venir sont :

  • Le théâtre des Variétés, construit en 1904, qui a vu se produire Joséphine Baker, Mayol, Maurice Chevalier, va être rénové. Groupe GAMBA aura la charge d’assurer sa rénovation en auditorium. Un lieu avec une acoustique réputée peu de sonorisation et une acoustique naturelle, le Graal de l’acoustique…


  • Le centre Chorégraphique national de Tours dont la conception est finie et dont le chantier démarre.



Dans quel secteur géographique intervenez-vous ?

Notre présence sur la totalité du territoire français nous permet de travailler n’importe où en métropole ou dans les DOM-TOM. À l’étranger, nos filiales en Tunisie et au Brésil nous permettent de monter des équipes dans ces zones. Enfin, nos activités dans les autres branches nous font projeter des personnes sur d’autres pays pour des opérations ponctuelles (mesures ou des études). Les processus administratifs (type demande de VISA, carnet ATA) et d’autorisation de transport de matériel sont maîtrisés.


Bâtiment

Pour être tenu informé, inscrivez vous à la Newsletter :

Back to top