Retour sur le projet du Lycée Simone Veil à Liffré [CONSTRUCTION BOIS]

Le lycée Simone Veil (1500 élèves) sur la commune de Liffré (Ille-et-Vilaine) est en cours de livraison. Ce projet emblématique pour la région Bretagne recèle de nombreuses spécificités acoustiques liées à la construction bois. Le bureau d’études Gamba en a réalisé la conception acoustique et le suivi des travaux, en tant que co-traitant de l’équipe de maîtrise d’œuvre.

mar. 7 septembre 2021

Le lycée est construit avec des systèmes constructifs biosourcés (démarche passivHaus). La mise en œuvre de systèmes constructifs légers (MOB, plancher CLT, bois de parement ou vêture…) nécessite, pour optimiser les préconisations, la prise en compte de paramètres et données d’entrées dont les logiciels acoustiques historiques ne sont pas équipés. Les activités R&D de Groupe GAMBA et nos logiciels nous permettent de réaliser les adaptations des souhaits architecturaux, de proposer des optimisations tout en s’assurant de la garantie de résultats.

Triangle

Un des souhaits des architectes Chomette-Lupi et Associés-Architectes (Architectes Mandataire), Atelier Loyer (Architectes associés) a été que le bois puisse être visible autant que possible. Cette volonté architecturale a des impacts forts sur la conception acoustique du projet mais est possible.

Les systèmes constructifs bois sont souvent plus légers que des systèmes traditionnels. Par exemple, une dalle de bois de type CLT (Cross Laminated Timber) possède une masse volumique autour de 400 à 450 kg/m3 alors que celle d’une dalle béton varie autour de 2300 à 2500 kg/m3.

Pour le traitement de l’isolement entre locaux, les réponses du bureau d’études acoustiques sont :

  • La multiplication des couches utilisant les propriétés physiques du système masse-ressort-masse. Attention ! Ce système présente des fréquences spécifiques :
    • Fréquences de résonnance et fréquences critiques pour lesquelles la transmission du son à travers le complexe est facilitée. (ex : façade MOB)
    • Fréquence propre ou de coupure au-delà de laquelle le son est fortement atténué.
L’ajout d’élément massique (mortier, sable, plâtre, matériau de remblai…) permet d’alourdir les complexes. Sur le projet du Lycée de Liffré, la conception des planchers bois CLT intègre la mise en œuvre d’une chape flottante sur sous-couche acoustique. Triangle

Pour le traitement de l’acoustique interne, il est important de rappeler que le bois n’est pas un matériau absorbant. Même si dans l’inconscient collectif, il est associé à une certaine qualité sonore (salles de spectacles ou instruments de musique), les matériaux bois de constructions présentent généralement de faibles performances d’absorption. Toutefois il est possible, en les ajourant ou les perforant, des rendre ces matériaux efficaces en absorption. Ce système a notamment été utilisé dans les mails du lycée ou dans les salles de restauration.

Un article de Bastien Maurey, Chef de projet chez Groupe GAMBA

Bâtiment Nord-ouest

Pour être tenu informé, inscrivez vous à la Newsletter :

Back to top